LA JOIE DE L’ORDINATION DIACONALE, par un séminariste heureux.

« Quelle joie quand on m’a dit : nous irons à la Maison du Seigneur » (Ps 121, 1). C’est sans doute une joie analogue à celle du psalmiste qui m’a empli le cœur, lorsque j’ai appris, le jour de mes 60 ans (le 11 mai dernier), que Mgr Nourrichard m’appelait à être ordonné diacre en vue du ministère de prêtre le 28 juin 2015 ! Je ne serai pas seul à être ordonné diacre ce jour-là, car Jimmy Faucillers le sera également.

Pourquoi cette joie ? Ce qui me vient en premier lieu c’est que cette joie et cette paix qui m’habitent depuis que je suis rentré au séminaire d’Issy-les-Moulineaux le 23 septembre 2013 ne se sont jamais démenties. Chaque matin, quand je me lève, je suis heureux, simplement heureux, même si je peux être fatigué, heureux de vivre, de respirer, de marcher, de prier l’Office des Heures avec mes confrères séminaristes ou d’adorer Jésus-Christ dans le Très Saint Sacrement, d’étudier, d’assister à la messe, de méditer un passage de la Bible, de travailler sur un devoir long (et oui, la joie n’exclut pas l’effort intellectuel !), et puis, le week-end, de participer à des activités pastorales dans la paroisse de St Pierre des deux rives, avec le P. Sébastien JEAN, au sein de l’équipe d’aumônerie du centre de détention de Val de Rueil, dans celle qui prépare au mariage ou au baptême, sans oublier ma charge de responsable de la communauté des frères et sœurs de St Benoît Labre, dans laquelle je suis depuis une trentaine d’années.

ordination 3Je crois que je suis heureux de servir, servir Jésus et ses frères et sœurs, en Eglise, de Lui être, comme le dit la Bienheureuse Elisabeth de la Trinité, « une humanité de surcroît » pour toutes les personnes rencontrées, ou pour toutes celles qui me sont confiées. D’être pour chacun et chacune un compagnon de route attentif et aimant, sans a priori d’aucune sorte, et d’essayer de susciter chez mes interlocuteurs une plénitude de vie.

Je suis conscient de mes pauvres moyens et de tout ce qui peut faire entrave à la grâce de Dieu en moi ; mais je suis certain que l’Esprit Saint vient à mon secours, sans cesse, qu’Il me comblera le 28 juin prochain, comme Il comblera Jimmy, et que ses fruits continueront à mûrir : « amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité, douceur et maîtrise de soi » (Ga 5, 22).

ordination 1Je vis cette grâce de l’ordination diaconale dans bien des dimensions de mon existence. Tout d’abord, par une vie de prière qui se veut plus fidèle et profonde, notamment par la célébration quotidienne de la Liturgie des Heures, avec une intercession pour toutes les personnes qui demandent l’aide de Dieu par la prière. Puis par la méditation fréquente de la Parole de Dieu, qui me permet d’entrer dans une meilleure compréhension de qui est Jésus-Christ, et de la laisser agir en moi, pour être en capacité de la porter aux fidèles, notamment à travers la proclamation de l’Evangile et l’homélie. Celles-ci sont pour moi des tâches enthousiasmantes, dans tous les sens du terme; la préparation des homélies me conduit à approfondir le sens des textes d’abord pour moi, en me laissant saisir par tel ou tel verset, et en essayant de sentir, comment ils pourraient aussi toucher l’auditoire.

Ensuite, le service de l’autel me porte à entrer plus avant dans la communion avec Jésus, Serviteur pour le Salut du monde, et à me laisser façonner par Lui, pour Lui ressembler davantage de jour en jour, dans toutes les dimensions de ma vie. Pour être, en quelque sorte, Sa voix, Son attitude, Ses gestes de miséricorde sur cette terre.

J’essaie de vivre ce ministère du diaconat, dans la plus grande simplicité de cœur, et dans une charité conforme à celle de Jésus. Notamment dans ma vie de communauté, où je tente d’être attentif à chacun et chacune, en particulier avec fr. Sébastien, dont vous connaissez les soucis de santé. Puis, dans la vie de communauté au Séminaire d’Issy, qui est un atelier où la charité est sollicitée, notamment avec mes sept confrères de l’année diaconale. Et également, dans les différentes missions paroissiales à St Pierre des deux Rives, avec le P. Sébastien JEAN, que ce soit auprès des personnes incarcérées au Centre de Détention de Val de Rueil, à travers un projet de la représentation de la Passion du Christ le jour des Rameaux, dans le cadre de l’Année de la miséricorde, ou par ma présence le dimanche à l’Eucharistie.

Ou encore dans la célébration de mariages, de baptêmes, ou de funérailles. Je découvre ce sentiment d’agir au Nom de Dieu Lui-même, en Lui offrant toute ma vie, les talents qu’Il a déposés en moi et que j’essaie de rendre féconds avec Son aide, de laisser Sa Parole me façonner jour après jour, et être ainsi en capacité de mieux la transmettre.

Et aussi comme conseiller spirituel de l’équipe EDC d’Evreux, où je continue à rendre compte de la Parole et des exigences de Jésus auprès des chefs d’entreprise.

Je vis aussi avec joie les différents cours au Séminaire, que ce soit en ecclésiologie, en sacramentaire, ou en exégèse qui me passionne toujours autant.

Fr. samuel

Liens utiles

Plan interactif

Paroisse de Pacy sur Eure

3 rue de Lyre
27120 Pacy sur eure

02 32 36 01 61

Envoyez-nous un e-mail