Examen de conscience à partir des dix commandements et du Youcat
Entre parenthèse se trouve d’abord le n° correspondant au Youcat (Yct) catéchisme pour les jeunes
puis au Catéchisme de l’Eglise Catholique (CEC). Il peut être utile de s’y référer pour préparer sa confession.

  1. 1.«  Je suis le Seigneur ton Dieu, tu n’auras pas d’autres dieux que» (Yct 352-358 ; CEC 2084-2141)

 

  • Connaître Dieu, le servir et l’adorer sont-ils les priorités de ma vie ?
  • Est-ce que je place ma foi et mon espérance en Dieu ?
  • Est-ce que je tends de tout mon amour, de tout mon cœur vers Dieu ?
  • Ai-je conscience qu’adorer Dieu, c’est me libérer des puissances de ce monde ?
  • Quelles sont mes idoles ? est-ce que je me laisse gouverner par des réalités matérielles (l’argent, l’influence, le succès, la beauté, la jeunesse, le sexe etc.)
  • Est-ce que je crois en la puissance de Dieu, ai-je confiance en Lui ou suis-je superstitieux et livré à des pratiques ésotériques, à la magie, au spiritisme… ?
  • Est-ce que je défie Dieu en paroles, en actes, par le blasphème ou le sacrilège ?
  • Quel temps je prends pour l’adoration Eucharistique ?
  • Quel temps pour approfondir ma foi en vue d’une meilleure connaissance de Dieu ?
  • Est-ce que j’aime l’Eglise comme une mère qui veut mon bien ?
  • Suis-je fidèle et obéissant à l’enseignement du Saint-Père ?

2. « Tu ne prononceras pas le nom du Seigneur ton Dieu à faux » (Yct 359-361 ; CEC 2142-2167)

  • Est-ce que je respecte le nom du Dieu sans jurer, sans faire de fausses promesses en son nom ?
  • Le signe de croix nous révèle le nom du Seigneur, Est-ce que je le trace comme un véritable acte de foi ?
  • Au baptême, nous avons reçu notre prénom ; Nous sommes uniques devant Dieu. Ai-je conscience que toute vie humaine est sacrée et trouve sa dignité en Dieu ? Suis-je respectueux de la vie, de ma vie ?

3. « Souviens-toi du jour du sabbat pour le sanctifier » (Yct 362-366 ; CEC 2166-2195)
Pour les chrétiens, le sabbat est le dimanche, jour où le Christ est ressuscité des morts.

  • Dieu est créateur. Est-ce que je rends grâce pour la création ? Ai-je conscience de mon état de créature et
    fais-je le deuil de la toute-puissance pour m’abandonner à la grâce de Dieu ?
  • Jésus nous appelle à la Vie Eternelle. Est-ce que je vie chaque jour en fonction de cette fin ultime ?
  • Le dimanche est-il un jour comme les autres où le premier jour de la semaine vraiment consacré à Dieu ?
  • Est-ce que je sanctifie le dimanche par ma participation à la messe et à la prière ?
  • Est-ce que je sais rendre grâce pour ce que Dieu me donne ?
  • Le dimanche, est-ce que je quitte mes activités, mon travail, mes loisirs afin de m’unir au Seigneur, de le remercier et d’être en communion avec tous ceux qui sont sauvés par Lui ?
  • Est-ce que j’impose un travail à autrui le dimanche ? Est-ce que je prends le temps du repos ?

4. « Honore ton père et ta mère » (Yct 367-377 ; CEC 2197-2257)
Le quatrième commandement se rapporte en premier lieu à nos parents, mais aussi à tous ceux à qui nous devons la vie, le bien-être, la sécurité et la foi.

  • Suis-je dans une relation d’amour, de respect et d’obéissance avec mes parents ?
  • Est-ce que je prends soin de mes parents notamment dans la maladie et la vieillesse ?
  • Est-ce que je respecte mes enfants, suis-je pour lui/eux un exemple solide et droit ?
  • Est-ce que je fais connaître la Bonne Nouvelle et communique la foi à mes enfants ?
  • Suis-je respectueux des lois justes et est-ce que je contribue au bien commun dans un esprit de justice et de liberté, de vérité et de solidarité ?

5. « Tu ne commettras pas de meurtre » (Yct 378-399 ; CEC 2258-2330)

  • Est-ce que je mets inconsidérément en danger ma vie, ma santé ? (alcool, drogue, tabac etc…)
  • Est-ce que je m’accepte tel que je suis sans mutiler ou détruire mon corps, don de Dieu, de quelques façons.
  • Suis-je respectueux de la vie aussi bien dès la conception (avortement) que jusqu’à la mort naturelle (euthanasie, suicide), aussi bien en pensée qu’en acte ?
  • Est-ce que je respecte la dignité humaine de chaque personne et son intégrité ?
  • Quel regard je porte sur les personnes porteuses d’un handicap ?
  • Est-ce que je sais maîtriser la colère et la langue qui veulent du mal à son prochain ? Suis-je artisan de paix ?

6. « Tu ne commettras pas d’adultère » (Yct 400-425 ; CEC 2331-2400)

  • Ai-je conscience que Dieu a donné à l’homme et la femme une égale dignité personnelle ?
  • Est-ce que je conçois l’Amour comme « se donner librement et de tout son cœur à l’autre » ?
  • Est-ce que je comprends qu’amour, sexualité et fécondité sont indissociables et à vivre dans le mariage ?
  • Est-ce que je vis ma sexualité dans la chasteté c’est-à-dire dans le respect de moi-même et de l’autre ou non (masturbation, pornographie, prostitution…) ?
  • Est-ce que je vis dans la fidélité à mon époux ou à mon épouse ?
  • Suis-je, dans l’acte conjugal, ouvert à la vie et dans une régulation naturelle des naissances ?
  • Dieu créa l’homme et la femme. Ai-je conscience qu’une sexualité ordonnée se vie entre un homme et une femme ?

7. « Tu ne commettras pas de vol » (Yct 426-451 ; CEC 2401-2463)
le 7ème commandement concerne le bien d’autrui mais aussi une juste administration et un juste partage et administration des biens de ce monde.

  • Ai-je volé ? (un bien matériel d’autrui mais aussi le plagiat, la copie, le téléchargement illégal, le piratage…)
  • Est-ce que je paye justement mes impôts sans fraude ni falsification ?
  • Est-ce que je gagne justement mon argent ? (bannissant jeux de hasard, paris, pratique boursière immorale…)
  • Est-ce que je respecte la création, œuvre de Dieu, qui nous a été confiée en vue de la faire fructifier ?
  • Ai-je conscience qu’au cœur de toutes activités humaines (écologie, politique, finance, travail) se trouve la dignité humaine et que toute activité est ordonnée au service de l’homme et du bien commun ?
  • Ai-je le souci d’œuvrer au bien commun dans un esprit de justice et de partage des richesses avec tous (chacun selon ses besoins) et la charité envers les plus pauvres ?
  • Est-ce que je participe à des œuvres de charité et de miséricordes spirituelles ?

8. « Tu ne témoigneras pas faussement contre ton prochain » (Yct 452-461 ; CEC 2464-2513)

  • Est-ce que je mens en parlant et agissant consciemment contre la vérité, la justice et la charité ?
  • Est-ce que je cherche la vérité en prenant le temps d’éclairer ma conscience ?
  • Suis-je un témoin (martyr) de la vérité en étant vrai, honnête sans mensonge, tromperie ni tricherie ?
  • Est-ce que j’allie vérité et charité en étant respectueux de mon prochain même si il est dans l’erreur ?

9. « Tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain » (Yct 462-464 ; CEC 2514-2533)
St Jean distingue trois espèces de convoitise : la convoitise de la chair, des yeux et de l’orgueil de la vie. Ces trois domaines, formes de désir humain, ne sont pas des fautes mais peuvent incliner l’homme à commettre le péché.

  • Est-ce que je me laisse dominer par mes désirs où est-ce que je cherche à entrer dans une maitrise de moi ?
  • La pureté du cœur se trouve dans une relation d’amour avec Dieu. Est-ce que je trouve la force de me tourner vers Dieu dans la tentation ?
  • Est-ce que je me laisse conduire par l’Esprit Saint ou est-ce que je vis sous l’emprise de la chair ?
  • Suis-je fidèle à la prière, à la méditation des Saintes Ecritures, comme un vrai cœur à cœur avec Dieu ?
  • Suis-je fidèle et régulier à recevoir les sacrements de l’Eglise ? En particulier, l’Eucharistie et la confession ?
  • Est-ce que je me fais aider dans mes doutes, mes épreuves ? (par un père spirituel par exemple)

10. « Tu ne convoiteras rien de ce qui est à ton prochain » (Yct 465-468 ; CEC 2434-2557)
Ce commandement complète le 9ème, il porte sur l’intention sur l’intention du cœur.

  • Suis-je Jaloux ? Suis-je envieux du bien d’autrui ? Est-ce que je me contente de ce que j’ai ?
  • Est-ce que je me réjouis des réussites et des talents des autres ?
  • Ai-je confiance en la providence divine pour moi-même ?
  • Est-ce que je recherche de tout mon cœur ce qui peut me combler ?
  • Ai-je conscience que de ma pauvreté, Dieu peut faire une richesse ?
  • Est-ce que j’accepte de prendre le chemin de l’obéissance, de l’abandon et l’humilité pour y trouver Dieu ?
  • Le plus grand de tous mes désirs est-il de voir Dieu ? « Là où est ton trésor, là sera ton cœur » (Mt 6, 21).

Liens utiles

Plan interactif

Paroisse de Pacy sur Eure

3 rue de Lyre
27120 Pacy sur eure

02 32 36 01 61

Envoyez-nous un e-mail