Notre Curé

            Notre curé de paroisse Florent BABAKA a été absent jusque début février 2023 en raison d’interventions médicales très importantes depuis le 20 Décembre 2022. Durant cette période, la plus grande partie des messes dominicales de la paroisse, dont celle de la veillée de Noël, ont été assurées par différents prêtres du diocèse. Des nouvelles de notre curé ont été communiquées au fur et à mesure. La chimiothérapie lourde lui avait été administrée en début de la semaine qui précédait Noël et avait été suivie de deux séances d’autogreffe. Notre curé se sentait un peu fatigué, avait perdu du poids et surtout conservait un bon moral. Isolé pendant plusieurs semaines, son immunité s’est progressivement rétablie. La période difficile à supporter physiquement s’achevant, la sortie de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière a été suivie d’une période de convalescence au calme de plus de 3 semaines. Il y a tout juste une année, à la grande joie des paroissiens, son retour à Pacy a eu lieu pour la messe dominicale du dimanche 5 Février mais sa convalescence doit se poursuivre pendant encore de très nombreux mois.

 Le Père Florent remercie tous les paroissiens pour leur soutien, leurs prières et leurs attentions fraternelles.
Le Père Florent n’avait pas pu se rendre en en Terre Sainte avec le Diocèse en 2021 ni en 2022. Même s’il avait pu s’inscrire pour le pélerinage diocésain de 2023, il n’aurait pas pu partir comme prévu entre le 10 et le 18 Octobre en raison des dramatiques évènements en Israël. Prions pour que le Père Florent puisse un jour marcher sur les pas de Jésus Christ sur cette terre et ses eaux bibliques.

Proposition de prière d’intercession pour demander la grâce de la complète guérison de notre curé.

Selon les derniers examens médicaux de Janvier 2024, la guérison est en bonne voie. Si vous envisagez de rencontrer le Père Florent cet été, sachez qu’il sera absent du 29 Juin au 2 Août. Son remplaçant pendant cette période n’est pas encore connu à ce jour. Continuons à prier pour notre pasteur afin qu’il puisse, après 3 ans sans voyager, aller passer en toute quiétude ce temps de vacances annuelles auprès de sa famille et de ses amis en RDC.