développement de l’intelligence artificielle

développement de l’intelligence artificielle

Chaque année, depuis le concile Vatican II, les catholiques sont invités à participer à la « Journée Mondiale des Communications Sociales » du Dimanche 12 Mai 2024.
L’événement, qui se décline le dimanche entre l’Ascension et la Pentecôte, appelée en France « Journée Mondiale de la Communication » a pour objectif de mieux faire connaître les moyens de communication au niveau des paroisses, des diocèses et des services de l’Eglise catholique.

Au cours de cette journée placée sous l’égide de la communication, les chrétiens sont invités à découvrir les médias et les supports de communication proposés par l’Eglise, à prier pour les hommes et les femmes professionnels de la communication, à récolter des fonds pour soutenir les services diocésains de l’information et de la communication.

À chaque époque, l’Église a su utiliser les moyens disponibles pour répondre aux défis toujours nouveaux et communiquer l’Évangile. Elle utilise donc les moyens actuels : sites Internet, blogs, newsletters, bulletins diocésains, journaux paroissiaux, affiches, radio et télévision, édition. Et pour adapter sa communication aux mutations engendrées par les nouvelles technologies, elle a aussi besoin de former ses responsables.

Dans notre diocèse, vous pouvez vous abonner à la revue mensuelle EGLISE d’EVREUX pour un montant annuel de 45€ frais d’expédition par poste inclus.

Vous pouvez également consulter le site internet du diocèse et vous abonner gratuitement à des news ou plus modestement consulter ce site internet paroissial.

Quand au soutien financier pour tout celà, pensez au denier du culte. Sachez cependant que le coût annuel de ce site internet paroissial ne dépasse pas 50€.

Enfin prenez le temps de lire et relire le message brulant de notre pape François disponible en CLIQUANT ICIFrançois y évoque l’impact de l’intelligence artificielle sur les métiers de la communication : « L’utilisation de l’intelligence artificielle pourra apporter une contribution positive dans le domaine de la communication, dans la mesure où elle n’annulera pas le rôle du journalisme dans ce domaine, mais au contraire l’accompagnera. »

Médailles du mérite diocésain

Médailles du mérite diocésain

La messe de l’inhumation de Béatrix a été concélébrée par le P.Florent, le P.VINET et le P.CHAUTARD sous la présidence du P.LADON, Vicaire Général. Les prêtres, la famille et les amis de Béatrix ainsi qu’une partie de la communauté paroissiale ont rendu un vibrant hommage à Béatrix qui à 5 jours près allait fêter ses 85 ans. Les nombreux témoignages familiaux ont confirmé les qualités exceptionnelles de Béatrix qui entre autres, durant plus de 60 années de sa vie d’épouse, a su témoigner de sa foi et faire aimer Jésus dans chacune de ses rencontres. 

La Paroisse s’est déclarée honorée par cette inhumation dans l’église de Pacy.

Il y a tout juste 65 ans, Beatrix et Antoine se donnaient en mariage le Vendredi 20 Mars 1959. La paroisse leur avait adressé toute sa reconnaissance pour leur témoignage de vie conjugale mais aussi pour leurs nombreuses actions au sein du diocèse et de notre paroisse.

Photo de 2001: Beatrix et Antoine étaient très engagés dans notre diocèse et dans notre paroisse.

La remise des médailles du Mérite Diocésain:

Il y a un an, Jeudi 16 mars, nous nous sommes retrouvés, le père Florent, Geneviève et moi-même Nathalie chez Antoine et Béatrix Joly: un doux et bon temps de retrouvailles où nous avons eu la joie de leur remettre les médailles du mérite reçues de Mgr Christian Nourrichard le 28 janvier 2023 à la collégiale de Vernon. Un diplôme accompagnait la médaille, avec quelques lignes résumant l’activité. Pour Antoine, était mentionné son engagement diocésain au service du regroupement des paroisses « paroisses 2000 ». « Un peu court pour tout le mal que je me suis donné!!! » s’est-il exclamé avec son sourire taquin et son humour dont il ne s’est pas départi, malgré les épreuves.

La messe du 28 janvier avait été annulée en raison du rassemblement du secteur paroissial à Vernon ce même jour autour de notre évêque Christian Nourrichard. Une messe présidée par notre évêque a été célébrée à 15h dans la collégiale de Vernon.

Au cours de cette messe, des médailles du mérite diocésain ont été décernées en particulier pour notre paroisse à Lucienne Lebreton, Marie-Lou Hatton, Simonne Claus ainsi qu’à Beatrix et Antoine Joly. Danièle Pénel avait été médaillée lors d’une précédente occasion. Félicitations aux médaillés.

 

Retraite dans la vie: Témoignages

Retraite dans la vie: Témoignages

Un article résumant cette retraite paroissiale paraitra dans la revue diocésaine « Eglise d’Evreux ». Il sera co-écrit par Elisabeth et Michel qui ont participé à cette retraite et apporteront ainsi leur témoignage.

* Eglise d’Evreux est une revue quasi mensuelle de 32 pages couleur expédiée par voie postale 11 fois par an et qui relate la vie des communautés, paroisses, mouvements, services ainsi que des textes, documents et dossiers sur des sujets importants. Pour s’abonner pour une année au tarif normal, envoyer vos coordonnées postales avec un chèque de 45€ à Eglise d’Evreux Abo. – Centre St Jean – CS 40165 – 27001 Evreux CEDEX. Tarif de soutien à partir de 60€.

De nouveaux témoignages sont arrivés suite à la journée de clôture de cette retraite paroissiale à Pacy. Ils sont exprimés ci-dessous. Merci à leurs auteurs retraitants dans notre paroisse.

Viens et vois (Jean 1, 46)

La retraite dans la vie, c’est une expérience qui ne se raconte pas mais qui se vit. C’est une rencontre unique, une réponse unique pour chacun, que nous soyons  5, 10 ou 20.

Ce que l’on y trouve, c’est l’AMOUR et cela n’a pas de valeur!

C’est une équipe formée, basée sur les exercices spirituels de Saint Ignace. Ce sont des rencontres riches avec des retraitants de tout milieu social et de tout âge. Un endroit où l’on s’écoute et on ne juge pas, bien au contraire. L’analyse des uns profite et enrichit les autres. C’est aussi un accompagnateur spirituel attentif  qui nous guide dans notre parcours.

Moi, c’est une amie qui m’en a parlé, qui m’a dit vas-y, tu verras l’Esprit Saint souffle, il nous interpelle et nous appelle à avancer.

Ma vie de foi était émotionnellement semblable aux montagnes russes. Je portais un fardeau rempli d’aveuglements, de paralysies,  de surdité, de faiblesses et de combats qui m’accablaient.  Mon cri était entendu mais mes oreilles ne percevaient rien. 

J’ai fait patienter 2 ans le Seigneur avant de lui ouvrir ma porte (apocalypse 3-20). Je souhaite à chacun de vivre cette expérience. Je sais aujourd’hui,  qu’il y aura une après retraite dans ma vie.

Maintenant, c’est à mon tour de vous encourager à avancer car « Si tu savais le don de Dieu et celui qui te dit » (Jean 4, 10) « Que veux tu que je fasse pour toi ? ».

     Merci à notre Evêque au Père Florent et leurs équipes.

Chaque année, je me demande de quelle façon je vais pouvoir vivre cette période de Carême. Evidemment, seule, je ne parviens pas à entrer pleinement au quotidien sur le chemin qui nous mène jusqu’à la  célébration de la Pâque. Vivre le Carême ne consiste pas seulement à observer les règles d’un jeûne et de faire le chemin de croix…

Quand notre Père Florent nous a proposé cette Retraite dans la vie, je fus enchantée. Je me suis dit « Chouette » tout simplement et je me suis réjouie  de marquer des croix dans mon calendrier sur chaque mercredi soir, temps forts de nos rencontres.

Cette Retraite dans la vie fut une occasion de découvrir une autre façon de prier, à l’aune des textes qui nous ont été proposés. Chaque détail n’a pas été épargné pour ce faire, jusqu’à la petite image remise lors de chaque rencontre, avec la petite phrase au dos…. Assez chaleureuse….. Ce cheminement pas à pas, heure après heure a opéré comme une sorte de Conversion.

« Jésus t’aime, Jésus vient à toi. »

…. Si Jésus vient à moi, comment ne pas mesurer son immense amour ,?….. Je n’avais pas jusqu’à présent  ressenti de façon si intense ou concrète jusqu’à quel point  Jésus nous aimait et qu’Il venait vers nous.

Et là tout a changé ! Ce fut comme une révélation. Si Jésus vient à moi et qu’il m’aime, comment l’accueillir et lui rendre grâce? Tout est devenu plus léger dans ma vie. Durant ces quatre semaines, la vie ne nous a pas épargné à travers de nouvelles épreuves et ce temps de Carême dans la vie m’a profondément aidée à ne pas entrer dans la tristesse, la colère. J’ai commencé à regarder le monde avec un autre regard…. Car dehors tout n’est pas tout rose….. J’ai croisé un homme sous une couverture près de la gare de Lyon sous la pluie un matin tôt. Son torse était nu, il était piqué de partout. Pas un centimètre de peau n’était épargné.

Je me suis arrêtée une ou deux secondes et j’ai prié….Prier pour un inconnu dans la détresse que l’on croise, je n’ai pas souvenir que cela soit arrivé, du moins pas de cette manière…..

Il y a eu ces échanges au sein de nos petits groupes et quelle joie de partager ensemble nos ressentis, nos vécus, nos prières dans l’écoute silencieuse et bienveillante avec nos super animateurs bien coachés pour l’occasion. Je tiens à les remercier pour leur dévouement et tout le temps consacré à nous encadrer.

Ces temps forts ont aussi été marqués par les prises de paroles au sein de l’Eglise de nos accompagnateurs, les prêtres, et notre évêque Olivier qui nous a rendu une petite visite pour nous guider et nous faire réfléchir.

Il y a eu l’avant Retraite et l’Après.

Maintenant je sais comment  parler à Jésus comme s’il était à mes côtés. Dans les bons moments et les moins bons. Je sais aujourd’hui que c’est mon meilleur Ami.

Je mesure aussi sa toute puissance  de s’adresser à chacun d’entre nous.

Oui Jésus nous aime et surtout ne lui fermons pas notre porte, au contraire, invitons le à notre table et accueillons le comme il se doit.

Jésus aime être invité……

Ce soir la Retraite s’achève mais le chemin continue et j’ai hâte de découvrir ce qui va germer des toutes petites graines que nous avons semées.

Dans la Joie de Pâques à venir. Amen

Corinne

Une retraite dans la vie

Quand le père Florent BABAKA nous parla au cours du mois de novembre 2023, à la fin de la messe de la retraite dans la vie, je dois avouer que j’avais écouté avec beaucoup de distance cette proposition. Et puis il a recommencé les dimanches suivants. Cela a fini par atteindre ma tête et plus surement mon cœur puisque au mois de décembre, j’ai sauté le pas et me suis inscrit. Non sans réticence puisque je voyais d’abord la contrainte de dédier des soirées à ces rencontres et ces moments de réflexion.

Le moment venu je suis donc allé à la première le dimanche 4 février 2024 après la messe dominicale.

Je n’étais pas seul ! Se trouver en présence de tous ces retraitants, cela donne déjà de la force. Ensuite l’équipe de la vie spirituelle a introduit ce qu’était cette retraite et a emporté avec son accueil et sa présentation toutes les réticences que j’avais pu avoir quelques semaines auparavant.

Au commencement : le chant d’accueil « que vive mon âme à te louer ». Quelle meilleure introduction ! Ensuite nous nous répartissons en petits groupes de 7 personnes avec un animateur de la vie spirituelle et nous lisons un texte de la bible (au sens large : ancien et nouveau testament). Après un temps d’infusion spirituelle, nous sommes invités par notre animateur à exprimer la parole, le mot, la phrase qui nous a touché, qui a résonné dans notre cœur. Chacun exprime dans l’écoute absolue de l’autre, ce qu’il a ressenti. C’est un moment d’écoute très important à l’heure où nous avons l’habitude de réagir immédiatement à tout ce qui est exprimé. Là, pas de commentaires ! Nous accueillons la parole, le ressenti, l’émotion, de l’autre sans jugement. Cette parenthèse de silence et d’acception de la parole de l’autre est un grand moment de plénitude. Une fois ce premier tour effectué, on relit le texte et si l’émotion, le ressenti exprimé par l’un des membres a provoqué une interrogation, une question ou un commentaire parmi l’assemblée, il peut venir compléter, enrichir, cette émotion. La beauté se niche dans ces échanges d’une richesse simple.

Après ces prières en 2 ou 3 tours on se retrouve en assemblée plénière ou un membre de la vie spirituelle, nous présente les textes qui vont servir de support à notre prière quotidienne de la semaine à venir.

Au cours de cette semaine nous ne sommes pas seul devant ces textes et nos prières. Un accompagnateur va nous suivre une fois la semaine lors d’une rencontre pour discuter de notre parcours hebdomadaire personnel. C’est l’occasion d’exprimer tous nos doutes, joies, découvertes, progressions. Nous recevons en échange une écoute bienveillante et éclairante. Personnellement j’ai découvert la lecture avec le cœur alors que jusqu’à présent, toute ma vie avait été marquée par une compréhension intellectuelle de toutes mes lectures. C’est la matrice de nos formations scolaires.  Mais lire et comprendre avec mon cœur m’a ouvert des horizons encore inexplorés et m’a fait appréhender « l’Autre » avec beaucoup plus de compassion, de bienveillance, de tolérance, d’acceptation, en un mot d’amour.

C’était donc parti pour tout le temps du carême. Et chaque mercredi c’était une joie de retrouver pour 1H30 2H des personnes que nous ne connaissions pas pour certains au début. Un témoignage qui ne trompe pas de la joie que nous avions trouvée et que nous venions chercher, c’est qu’au cours des 7 semaines qu’a duré cette retraite, tous les participants de notre petit groupe de 7 personnes ont été présents et pour certains ils venaient de loin (les Andelys).

Alors merci au service de la vie spirituelle et au père Florent de nous avoir permis de vivre cette expérience sur la paroisse de Pacy/eure. Et un remerciement spécial à Mgr Olivier de Cagny d’être venu un mercredi soir partager sur l’importance salvatrice du pardon qui nous est donnée dans les évangiles notamment  « la pécheresse chez Simon » ou encore « l’enfant prodigue »….

Retraite dans la vie

J’ai beaucoup hésité avant de m’inscrire, je l’ai finalement  fait en me disant que c’était une occasion de réfléchir et de mieux prier pendant le carême et je suis heureux d’avoir pris cette décision.

La méthode ignacienne avec la prière en trois tours nous demande de méditer à partir de la phrase ou de l’élément du texte qui nous frappe. J’ai ainsi dépassé l’appréhension intellectuelle que j’avais des Evangiles pour m’en imprégner avec mon cœur et voir ce que cela me dit aujourd’hui. De plus je peux rentrer maintenant plus facilement dans l’Ancien Testament que je trouvais rébarbatif.

Je suis convaincu que, cette façon de prier avec la Bible, va beaucoup m’aider dans mes moments de doutes ou les difficultés de ma vie et qu’elle m’aurait été d’une grande utilité lors de la prise de décisions importantes lors de ma vie professionnelle.

                                                                                                               Jean-Pierre

Justifier la guerre

Justifier la guerre

Alors que l’histoire qui se déroule sous nos yeux nous interpelle brutalement suite aux événements en Israël et à la guerre en Ukraine, un éclairage chrétien de l’expert Pierre Servent peut nous aider à discerner objectivement ce qui se passe réellement aujourd’hui.  N’hésitez pas à visionner sur Youtube l’émission du « Jour du Seigneur » associé à RCF et aux « Semaines sociales de France » intitulée « JUSTIFIER LA GUERRE – PAS SI SIMPLE » – durée 55 minutes environ.  CLIQUER ICI pour un accès direct à cette émission prémonitoire enregistrée en Octobre 2023. Le générique dure presque une minute mais ne vous laissez pas distraire pendant ce temps mort par des commentaires négatifs déposés sur le site du Jour du Seigneur par un ou deux trolls (internautes inconnus plus experts que les experts).

L’invité à cette émission était donc Pierre Servent, journaliste, expert en stratégie militaire.

La discussion a été menée par Eric Pailler (Le jour du Seigneur), Etienne Pépin RCF et Isabelle de Gaulmyn (Semaines sociales de France)

JOURNAL A LYRE 8

JOURNAL A LYRE 8

La parution de ce journal trimestriel se termine définitivement avec ce n°8 en raison d’une diffusion à la fois couteuse et à la fois peu lue. Si vous souhaitez faire parvenir à la Paroisse vos remarques sur cette décision et le contenu du journal, n’hésitez pas déposer un mot au secrétariat ou à envoyer un e-mail à la paroisse en cliquant ICI.

La quête : nouvelles modalités

La quête : nouvelles modalités

Enfin après une année d’attente, la quête « électronique » est arrivée dans notre paroisse.

Son fonctionnement est similaire aux terminaux de paiement sans contact qu’utilisent la plupart des commerçants de la vallée d’Eure. Par contre c’est vous qui indiquez le montant que vous souhaitez apporter pour votre offrande.

L’éventail du  choix du montant correspond aux utilisations les plus courantes: 2€ – 5€ – 10€ – 15€ – 20€ et 25€.  Il suffit d’appuyer sur le montant désiré puis un écran de validation reprenant la somme choisie apparaît. Il suffit alors de passer sa carte bancaire ou son terminal de paiement sur l’écran pour valider.

Si vous désirez mettre un montant de 50€ vous pouvez réitérer votre offrande initiale de 25€ avec une même carte bancaire mais le terminal vous demandera alors de valider spécifiquement ce deuxième paiement par un nouvel appui sur une case spécifique de l’écran. Comme pour chacune de vos offrandes, vous ne pourrez pas obtenir de ticket de paiement.

Vous pourrez également continuer à remettre votre offrande sous forme de monnaie ou de billets. Compte tenu qu’il n’y aura dans un premier temps qu’un seul panier équipé de ce dispositif, n’hésitez pas à faire signe au quêteur qui viendra recueillir votre offrande.

Merci d’être indulgents dans la longue période de rodage de ce dispositif qui permettra à terme de réduire considérablement les tâches de comptage et de comptabilité de notre paroisse et de soulager ainsi les bénévoles qui sont en charge.